6 août 2015

Pouvez-vous sortir de chez vous sans être maquillée du tout ?

Dior fond de teint

Je ne sais pas du tout comment cela se passe dans les entreprises où vous travaillez, mais de mon côté, il suffit parfois d'une question balancée comme ça pour nous embarquer dans des débats interminables où chacun exprime son avis, des opinions qui d'ailleurs sont généralement aussi différentes qu’intéressantes. Du coup, comme je travaille avec une team de girlz beauty addicts, je les sonde régulièrement pour affiner un peu les billets que je prépare pour cette Planète. C'est un peu mon panel test en quelque sorte ! Et c'est comme ça que lundi, je leur ai posé une question qui les a fait réagir au quart de tour : "est-ce que vous pouvez sortir de chez vous sans être maquillée du tout ?". Je n'avais pas encore terminé ma phrase que j'avais déjà deux "non, plutôt crever" à ma gauche et deux "oui, sans aucun souci" à ma droite. On aurait cru l'assemblée nationale, sauf que la moyenne d'âge avait divisée par 4 et que tout le monde avait été opéré pour changer de sexe !

Dans mon boulot, on représente auprès des médias l'image de grande marques cosmétiques donc je peux aisément comprendre qu'on refuse de venir sans avoir pu se faire une peau nickel au préalable (et encore, uniquement les jours où on a des rendez-vous car sinon, on est juste entre nous). Mais en revanche, ça m'intriguait de comprendre pourquoi on pouvait s'empêcher le dimanche matin d'aller acheter deux pains au chocolat toute nue (je parle de la peau du visage là, pas question évidemment d'aller à poil à la boulangerie du coin, sauf bien sûr si vous êtes actuellement en vacances dans un camping naturiste !). J'ai commencé par creuser du côté de celles qui ne s'imaginaient pas une seconde sortir dehors sans être un minimum apprêtée, pour comprendre un peu leur raisonnement et leur état d'esprit, que je respecte d'ailleurs totalement. J'ai l'impression que dans les deux cas, c'est surtout l'idée de sortir sans s'être maquillé le teint qui les freine le plus. Elles s'en foutent un peu d'après ce que j'ai cru comprendre du maquillage des yeux (alors que je connais d'autres filles pour qui c'est essentiel) et des lèvres, c'est vraiment plus la qualité de leur grain de peau qui les inquiète davantage. A noter d'ailleurs que la première se plaint de quelques boutons d'acné, et la seconde de rougeurs, c'est peut-être un détail pour vous mais pour elles ça veut dire beaucoup ça veut dire qu'elles étaient libres....

Sortir sans maquillage
Je me mets à leur place et franchement, comme elles, je serais sûrement aussi du genre à utiliser les moyens à ma disposition pour atténuer ces petits tracas cutanés. Mais pas dans toutes les circonstances et c'est pour ça que j'ai ensuite décliné ma question initiale dans 3 versions : est-ce que tu viendrais non maquillée au boulot, est-ce que tu pourrais aller voir deux amies proches sans maquillage et est-ce que tu peux aller faire une course rapide sans maquillage ? Mais dans tous les cas, la réponse était immuable : non, non et toujours non. Je tenais à faire cette distinction car moi perso, et même si cela n'a rien à voir avec le maquillage à proprement parler, je sais que je fais ce genre de différence dans ma préparation matinale. 

C'est à dire que pour aller au boulot, je ne me vois pas faire l'impasse sur le fait d'essayer de bien me coiffer (j'ai bien dit essayer !) et de me faire le visage à peu près nickel. Par contre, cela ne me dérange pas le moins du monde si mes amis proches me voient un peu à l'arrache et pas à mon avantage, je sais qu'ils ne vont pas me juger et qu'ils s'en foutent comme de l'an 40. Et inutile de vous dire que je n'en ai strictement rien à carrer d'aller chercher du pain au saut du lit et même pas encore passé  à la douche. Et encore que sur ce dernier point, cela ne fait que 5/6 ans que c'est le cas, je me souviens que plus jeune, j'aurais été du genre à me faire beau pour aller chercher le courrier ! Où je veux en venir ? Au fait que le degré d'exigence que j'ai vis-à-vis de moi-même est fluctuant selon les gens que j'ai en face de moi. Ceux avec qui je suis dans un rapport professionnel ne verront que la version +++ de moi alors que les gens dont je suis très proches (mes amis, ma famille) ou dont je me moque du jugement (les passants, les commerçants...) se contenteront parfois de la version basique de myself !

Un constat qui paraîtra d'une banalité affligeante pour une grande partie d'entre vous mais qui d'après ce que je comprenais en parlant avec mes deux collègues réfractaires à l'idée de s'exposer sans maquillage ne l'est pas forcément pour elles. J'imagine qu'elles se sentent "scrutées" et soumises au jugement des autres et ne nous leurrons pas, c'est vrai qu'il y a parfois des regards qui peuvent être un peu durs dans la rue, dans le train... Des regards plutôt portés par d'autres femmes d'ailleurs que par des mecs j'ai l'impression. Pas toujours évident de s'assumer à 100% à l'heure où l'on ne cesse d'embellir nos selfies via tous les filtres Instagram imaginables. Alors que très franchement, ces deux filles sont mignonnes comme tout et je suis sûr qu'on y prêterait pas plus attention que ça si elles venaient en mode "no makeup today".

Fond de teint indispensable


Du coup, cela change un peu la perception que je peux avoir du maquillage. Bien sûr, c'est probablement le meilleur booster de confiance en soi qu'on a imaginé depuis la création du Wonderbra, celui qui va changer la perception qu'on a de nous-mêmes en quelques minutes à peine. Mais d'un autre côté, c'est finalement aussi une sorte de "prison dorée", un geste "ego-booster" qui nous aide certes à nous assumer jour après jour mais qui créé aussi une sorte de dépendance et nous conduit à masquer sans cesse ce que l'on est vraiment.

Je pense que si vous avez la chance d'être dans le même clan que mes deux autres collègues, celles qui peuvent sortir sans le moindre artifice, c'est quand même important d'avoir conscience de cette chance car c'est quand même une liberté bien appréciable. Tiens, parlons en de mes deux autres collègues qui elles ont répondu affirmativement à ma question. C'est vrai qu'elles ont une peau un poil moins capricieuse et c'est sûrement plus facile pour elles de sortir sans maquillage sans avoir à se poser un cas de conscience au préalable. Mais je connais dans mon entourage tout un paquet d'autres filles à la peau pourtant nickel mais qui malgré tout se maquille absolument quotidiennement et ne se verraient pas faire autrement. Mais bon, ça c'est encore un autre souci, comme les filles qui se trouvent énormes alors qu'elles font du 38...

Une journée sans maquillage

Loin, loin, loin de moi la prétention de créer une sorte de règle immuable qui pourrait expliquer en deux lignes les raisonnements d'une femme par rapport à son maquillage, ce serait bien trop simple. A chacune son histoire, à chacune sa perception d'elle-même, à chacune son cheminement personnel...mais j'avoue que ça m'intéresse d'avoir votre avis sur le sujet car je suis certain que cela va être instructif. Vous par exemple, quelle relation entretenez-vous avec le maquillage ? Question de base et même punition pour que mes comparses de bureau : est-ce qu'il vous arrive parfois de sortir sans aucun maquillage ou bien préféreriez-vous encore manger uniquement des choux de Bruxelles jusqu'à la fin de votre vie ?

Si vous êtes dans cette seconde solution, est-ce que vous pourriez m'expliquer les choses qui font que vous exposer la peau "nue" vous bloque, est-ce une nécessité absolue régie par votre travail par exemple ou bien "juste" une exigence que vous vous imposez vis-à-vis des autres ? Teint, yeux, lèvres... qu'est-ce qui vous semble le plus indispensable au quotidien ? Est-ce que parfois, vous n'auriez pas juste envie de dire "fuck les 15 minutes de make-up, aujourd'hui j'y vais comme ça" ?!
Rendez-vous sur Hellocoton !

67 commentaires:

  1. Débat intéressant, moi quand ma peau n'a pas de soucis je ne la maquille pas, à vrai dire je n'aime pas trop le fond de teint, donc même avec quelques boutons je camoufle juste ceux ci! Je préfère avoir l'air naturel (mais sublimé) que totalement superficiel.
    Mais si je devais choisir le plus important pour moi ça serait soit les yeux (mascara et un peu de liner) ou les sourcils (j'ai du mal à sortir les sourcils en fouillis). Mais il m'arrive d'aller chercher le pain avec juste une crème hydratante, mais dans ces cas là je me coiffe absolument pour ne pas faire négligée, aussi bien pour moi même que pour la boulangère, une sorte de respect, je ne viens pas dans sa boutique comme je sors du lit.

    Bonne journée Teddy!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah tiens, c'est rigolo car je n'aurais pas pensé que les sourcils puissent avoir une importance à ce point. J'imagine toujours que c'est la touche finale lorsqu'on a eu le temps de se faire le teint, les yeux, les lèvres... mais en fait tu as raison, il y a pas mal de femmes pour qui c''est bien plus prioritaire que ça.

      Moi aussi je respecte ma boulangère (qui au passage fait des croissants merveilleux !) mais je t'avoue que parfois, j'ai un peu la flemme de me rendre présentable le dimanche matin !

      Supprimer
  2. Alors, pour le coup, je suis 100% concernée par ce billet. D'un parce que oui, on lance souvent des polémiques dans mon bureau en posant de telles questions (et on va jusqu'a passer 2h sur l'ordi pour trouver les réponses, les études scientifiques qui définissent le vainqueur) et aussi parce que je suis passée par tous les stades pour répondre a ta question.

    Moi aussi, j'ai la peau acnéique donc pendant de tres nombreuses années, je n'allais pas chercher le pain sans maquillage du teint. Encore moins pour aller a la fac. Meme pour aller voir des amies, meme si elles venaient me voir chez moi.

    Puis mon expatriation en Angleterre a commencé a déteindre sur moi. Les Anglais, ils se fichent completement du look des gens dans la rue ou au boulot. Ils ne jugent pas. Au bout de 6 mois, j'ai commencé a porter des baskets pas seulement pour faire du sport, puis des pantalons de jogging parce que c'est mieux pour ma cicatrice, puis un dimanche, pour aller travailler, j'ai zappé le maquillage. Et, peu a peu, en semaine, j'ai accepté de ne pas me maquiller si je n'en avais pas envie, ou pas le temps. Il m'arrive meme de me pointer au boulot sans soutien-gorge, lol !

    Bizarrement, j'ai du mal a croire que mes collegues ne voient pas la différence (rapport au makeup), mais il semblerait que ce soit le cas... Je ne dirais pas que je suis super confiante quand je fais ca, j'essaie de limiter les RDV avec mon chef, les présentations orales... !

    Bref, en rentrant cette semaine, j'étais a la bourre pour aller faire du shopping en ville, donc j'ai zappé la case maquillage. Franchement, personne ne m'a montré du doigt ou dévisagée, mais je me sentais un peu mal a l'aise. D'ailleurs, j'ai cru reconnaitre qqun dans la rue et j'ai changé de trottoir ! Mais j'ai pu me balader dans Toulouse sans maquillage, ce qui est déja énorme pour la Cyrielle d'il y a quelques années !

    Dsl pour ce long message, si peu intéressant !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, ah, je vois qu'on est dans les mêmes situations car nous aussi, c'est souvent le Dieu Google qui doit trancher entre nos certitudes opposées !

      Pour les peaux acnéiques, j'avoue que je peux plus facilement comprendre le besoin de vouloir camoufler car c'est vrai que c'est parfois super pénible. Même si au fond, on sait en plus pertinemment que ce n'est pas la bonne solution car "étouffer" ainsi continuellement sa peau ne l'aide pas à aller mieux.

      Par contre, ce que tu dis sur la spécificité française me semble assez vraie. Enfin, on est certainement pas le seul pays ou c'est le cas mais j'ai remarqué en effet que dans les pays anglo-saxons, les gens n'en avaient pas grand chose à faire de comment tu étais habillé, coiffé, maquillé... c'est le cadet de leur souci et personne ne te regarde !

      Mais c'est intéressant cette progression en tout cas, ça montre que ce n'est pas une habitude qu'on peut modifier d'un claquement de doigt et du jour au lendemain, c'est un truc qui se fait plus step by step.

      Donc c'était un long message oui, pas pas du tout "si peu intéressant" (surtout qu'on y parlait soutien-gorge en plus !).

      Supprimer
  3. Pour moi, le fait de me maquiller est un plaisir. J'aime prendre du temps à essayer (j'ai bien dit essayer) d'avoir une touche de mascara parfaite, j'aime le soin qu'on doit apporter à certains gestes afin de ne pas "dépasser" etc...tant que ça me fait plaisir, je le fais. Le jour où, je n'en ai pas envie, j'ai trop la flemme, je suis à la bourre, je suis de mauvais poil etc...je ne le fais pas. La réponse à ta question serait donc pour moi OUI, je peux sans aucun soucis sortir sans maquillage mais pour moi ça ne dépend pas de où je me rends mais plutôt de mon état d'esprit, de mon humeur. J'en ai envie? je le fais même si c'est pour aller au supermarché..., je n'en ai pas envie? je ne le fais pas même si c'est pour aller à ma soirée de remise de diplôme (c'est ce qui s'est passé, je n'étais pas du tout maquillée)....bien sûr, pour aller chez le boulanger d'à côté, la plupart du temps, je n'en ai pas envie donc bon...du coup, je ne sors pas maquillée pour aller acheter du pain :P

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, là j'avoue que c'est encore un autre cas et tu fais bien d'en parler car c'est vrai qu'il y a aussi plein de filles qui se maquillent quotidiennement et pour qui ça s'apparente à tout sauf à une corvée tant elles prennent plaisir à le faire.

      Et j'ai souri car c'est tout à fait mon genre ça : parfois, je vais avoir envie de me faire beau sans aucune occasion particulière et le lendemain, si j'en ai pas envie, je pourrais aller n'importe comment à un mariage (bon, je te rassure, je ne le fais pas, je me force quand même un minimum !).

      Merci de ton avis en tout cas !

      Supprimer
  4. Eh bien je trouve cette question intéressante car je m'en contrefous totalement ( désolé pour l'expression) de sortir sans maquillage. Je me maquille quand ça me fait plaisir et pas spécialement pour travailler. Pourtant je suis esthéticienne mais ça ne choque pas mes clientes. Justement elles apprécient que je soit au naturel et plus proche d'elles.
    Après en fonction des jours je me maquille totalement les yeux genre maquillage de fête ou rien. Le teint est toujours assez léger chez moi en général.
    Mes amies me voit souvent au naturel après je ne sors pas beaucoup en soirée donc pour ces occasions la je me me maquille car ça me fait plaisir ou rien si je n'ai pas envie ce jour la.

    J'ai une jolie peau actuellement mais je le faisait aussi quand j'avais des boutons et cie. Je trouvais que être beaucoup maquillée mettait l'accent sur mes boutons au lieu de les camoufler.
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah comme je te comprends, je trouve qu'il n'y a rien de plus effrayant qu'une esthéticienne trop maquillée, on a toujours un peu peur lorsqu'on s'apprête à passer entre ses mains ! Alors que la fille normale avec une jolie peau naturelle, ça me rassure personnellement déjà plus ! Ca me fait penser d'ailleurs que je voulais consacrer un billet aux esthéticiennes, je ne sais pas si tu as vu mais il y a un livre qui est sorti sur votre "quotidien" avec pas mal d'anecdotes en tout genre et une approche un peu sociologique, c'était intéressant je trouvais.

      Oui, dans l'ensemble, moi aussi j'essaie quand même de faire un petit effort lorsque j'ai des soirées, c'est vrai que c'est l'occasion de faire un peu plus que d'habitude !

      Supprimer
    2. Ah non je n'ai pas vu il s'appelle comment ce livre?

      Supprimer
    3. C'est Le Corps des Autres aux éditions du Seuil !

      Supprimer
  5. Article super intéressant qui va au bout des réflexions que je me suis déjà faites !
    Il y a encore 1 ou 2 ans, il était inenvisageable que je sorte de chez moi sans make-up ( et par make-up, j'entends LE TEINT principalement car oui, c'est notre principale source de tracas ! ) pour n'importe quel type de sortie ( aller chercher le pain, le courrier, aller chez le doc etc... )mais depuis quelques mois, j'avoue que je relâche carrément la pression...Déjà j'ai découvert les BB crèmes, beaucoup plus légères que les Fdt et + rapides à appliquer donc je pense que je fais moins maquillée quand je vais bosser...et aujourd'hui je me permets d'aller faire mes courses sans make-up du tout ! C'est super difficile au tout début car on a le sentiment que tout le monde nous regarde...mais on se rend vite compte que c'est faux et que les gens ont autre chose à faire que de regarder le minuscule bubon qui a poussé sur ton menton pendant la nuit...
    donc j'aurais tendance à dire : pour aller bosser OUI. Pour les courses, NON pas forcément. Pour les amis, moi j'aime bien m'apprêter quand je les vois :-) Mais ils m'ont déjà vue avec une grippe carabinée au 36ème dessous donc ca ne les choque pas plus que ça de me voir sans make-up !

    Voilà pour ma petite contribution à ta réflexion :o)

    Bisettes !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, content que ça t'ai plu !

      Intéressant aussi ce que tu dis et c'est vrai que des produits à mi-chemin entre le maquillage et le soin comme il en existe plein depuis quelques années permettent peut-être de faire plus facilement l'impasse sur le maquillage. Et c'est dans ton cas une sorte de premier pas qui a même permis d'aller beaucoup plus loin derrière.

      Je ris car vous faites à chaque fois la même très juste remarque : on se rend compte que dans 99% des cas, les gens n'en ont juste rien à foutre de notre tête !

      Supprimer
  6. Je ne me maquille pratiquement pas et je sors tous les jours sans maquillage !
    Deltreylicious

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Crois-moi sur parole, tu fais de sacrées économies :-) !!!

      Supprimer
  7. Cécile676/8/15

    Bonjour Teddy,
    Ah les débats au bureau devant la machine à café, je connais (et alors parfois sur des sujets sans grand intérêt normalement...mais qui déchainent tout à coup les passions, allez savoir pourquoi).
    Alors moi je me maquille assez peu, même au bureau, mais j'ai la chance d'avoir une peau pas trop mal, qui ne nécessite pas trop de fonds de teint. Je fais du sport parfois entre midi et deux et dans ce cas c'est no make up, et cela ne me pose pas de problème. Je ne suis même pas sûre que les gens remarquent qund je suis maquillée ou non. Bonne journée. Cécile

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon, moi je ne bois pas de café et je ne fume pas donc je loupe sûrement une grande partie des potins de la boîte qui sont effectivement échangés dans ces deux endroits stratégiques !

      Respect pour le sport à la pause dej, j'ai essayé à une époque mais comme c'était de la piscine, j'étais littéralement crevé en rentrant du bureau et c'était juste pas possible ! Autant dire que ça n'a pas duré très longtemps !

      Supprimer
  8. J'ai commencé à vraiment me maquiller tard, une bonne vingtaine d'années et très peu : mascara et crayon uniquement.
    Je suis allée plus loin en 2014 où j'ai élargi au visage avec notamment BB Cream, poudre, anti-cernes, blush, etc ! et du fard pour les yeux.
    J'avoue que voir mon visage lisse et cet effet bonne mine, je ne me voyais plus m'en passer, ça cachait beaucoup de choses !
    Et quelques mois après, gros désenchantement, je découvre que ma peau ne tolère rien et j'enchaine allergie sur allergie.
    Ça fait donc des mois que je ne mets plus rien sur mon visage et que je l'assume tel quel.
    Et étrangement (ou plutôt normal ...) entre une meilleure alimentation et moins de "cochonneries", ma peau se porte bien mieux !
    Donc oui, niveau visage je n'ai absolument aucun soucis pour me montrer sans rien dans toutes les situations, j'assume totalement les petites imperfections qui pointent leur nez, mais au moins je ne cache rien.
    Par contre j'ai plus de mal avec les yeux car ça reste mon seul plaisir et surtout celui qui donne "bonne mine" à mon visage !
    En été je suis passée en mode léger : mascara et crayon et j'espère que ça ira quand je reprendrai les fards car ce n'est pas dit que je ne déclenche pas encore une connerie ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah OK, je ne savais pas que ça c'était passé comme ça. Mais tu crois que c'est le maquillage qui a généré cette allergie ou bien un autre produit encore ? Mais oui, quand tu n'as de toute façon plus le choix, là tu n'as plus à te poser des dilemmes sur "avec ou sans maquillage ?", c'est comme ça et puis c'est tout.

      Ah, l'alimentation ! Comme je vous en parlais récemment, tu sais que je suis dans la même phase où j'essaie quand même de faire un peu plus attention ! Et clairement, ma peau apprécie aussi !

      Oui, j'ai deux / trois copines sur qui le maquillage des yeux change totalement la structure du visage, c'est assez impressionnant je trouve car le regard est quand même l'expression d'une personnalité et ça en modifie la perception chez ces filles de mon entourage !

      Supprimer
    2. Après avoir fait plusieurs essais, je crois bien que je suis allergique principalement aux produits qui contiennent du parfum (Avène par exemple) et de l'alcool (Clinique) car avec ceux-là j'ai toujours déclenché une mauvaise réaction ... mais ce n'est peut être pas les seuls responsables !

      Supprimer
    3. Oui, parfum et alcool, forcément, ça limite pas mal de choses en cosmétique mais la bonne nouvelle, c'est qu'il reste quand même pas mal d'alternatives. Mais quelle galère en effet. C'est venu comme ça du jour au lendemain ?

      Supprimer
    4. Disons qu'avant je ne me maquillais pas trop et je n'utilisais aucun produit de soin, donc autant j'ai ces soucis depuis le début ... en tout cas ça s'est manifesté très rapidement, après quelques semaines d'application.
      Mais ce qui est pénible c'est qu'actuellement je ne mets quasi rien, juste du mascara et un peu de crayon, j'utilise deux produits Dermatherm donc HYPER clean, et j'ai quand même des problèmes !
      Malheureusement j'ai comme l'impression que pour être tranquille il faudrait que je n'applique absolument rien ...

      Supprimer
  9. Cielito6/8/15

    ah ça c'est intéressant... il y a quelques années, je ne serais jamais sortie sans la totale... et puis maintenant, le week-end, c'est BB crème, mascara, éventuellement un doigt de blush crème pour rappeler que je suis vivante et basta. Pourquoi ? parce que de la même façon que même le week-end j'aime bien porter une jolie chemise ou une robe sympa même si cool, le visage aussi a le droit d'être gentiment habillé.

    En semaine, en revanche, c'est la totale, non pas par exigence de mon boulot, mais parce qu'un teint nickel et un peu de couleur aux yeux, ça me semble plus sympa que le regard nu et (en ce qui me concerne) totalement éteint...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tiens, comme LaLu un peu plus haut, je vois que chez toi aussi, la BB crème à permis de faire des compromis sur le maquillage du teint au quotidien ! Ce produit a définitivement simplifié notre vie, incontestable !

      Et oui, encore une fois, je précise que ce billet n'est surtout pas une remise en question du maquillage car c'est clair qu'un beau maquillage des yeux et un teint nickel, c'est évidemment très joli à regarder. L'important, c'est de pouvoir s'octroyer le droit de le faire ou pas !

      Supprimer
  10. Déjà je ne mets jamais de fond de teint ou autre produit pour le teint, donc peau nue, je sais ce que c'est, je le vis tous les jours ! lol Je ne pense pas avoir une peau superbe, j'ai des des petites imperfections ( rougeurs, petites tâches ), mais je laisse ça à mes crèmes, qui sont là pour soigner ces problèmes, le fond de teint et compagnie et juste là pour cacher la misère et ce n'est pas du tout mon truc. Après, il m'arrive de sortir parfois quand je n'ai pas envie de me maquiller, avec un peu de couleurs sur les lèvres, pour donner du pep's mais ça m'arrive aussi de ne sortir sans aucun artifice, genre quand je ramène mes enfants à l'école après manger ou quand je vais les rechercher le soir. La flemme de me remettre du rouge par exemple, au final, je suis comme je suis, et j'ai l'impression qu'en vieillissant, je commence à ne plus m'inquiéter du regard des autres ! ( une petite victoire en somme ) ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les privilèges de l'âge et de la maturité, comme souvent dans la vie lol !

      Bon, il y a quand même aussi des fonds de teint soin qui je trouve ont des formules intéressantes, même si clairement tu as raison, c'est évidemment le soin et nos petites crèmes de tous les jours qui vont surtout nous permettre de mater nos petits tracas cutanés !

      Supprimer
  11. Anonyme6/8/15

    Hello Teddy,

    Perso, cela ne me gêne vraiment pas d'aller chercher mon pain sans maquillage, vu qu'au boulot aussi, j'y vais sans. Pourtant, chose bizarre, j'ai des pinceaux, deux palettes d'ombre à paupière, rouge à lèvre. Et puis, c'est du temps à prendre le matin, et le matin je suis tjrs en retard. Mais c'est vrai que parfois, cela me prend l'envie, de me maquillez légèrement, fard à paupière et mascara. Surtout l'hiver.

    Voilà ma petite vie,
    Lila

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah bah oui, c'est sûr qu'une fois que tu as franchi l'étape du boulot, l'achat du pain n'est plus qu'une simple formalité !!! Et comme tu dis, c'est du temps car pour se faire un teint nickel, je sais que mes collègues passent facilement 15/20 minutes (moi ça ne me dérangerait pas, je suis un petit dormeur et toujours debout vers 5h30 !).

      Supprimer
  12. oulàlà il y en a dire beaucoup sur le sujet, aller je déroge à la règle c'est mémé qui va te tenir compagnie aujourd'hui (et dire qu'on a presque le même âge ^^).
    Donc sortir non maquillée, personnellement c'est oui. Bon cette actuellement je met tous les matins une BB crème, mais seulement parce qu'elle a un indice de protection UV et que je n'ai pas de crème visage qui soit protectrice vis à vis des UV. Mais sinon jamais je ne me maquille pour sortir (sauf dues jours par semaine pour le boulot mais là c'est différent je dois avoir l'air fraiche tout au long de la journée même si je suis fatiguée, tout dans l'apparence ^^). Pourtant je suis une véritable Peaux rouge, une peau sensible sujette aux rougeurs et déshydratée (le soleil et mon mode de vie genre Dromadaire n'aide pas ^^). Du coup elle est hyperéactive et tout signe de fatigue se voit immédiatement. Pourtant, appliquer du maquillage n'aidera pas à avoir l'air mieux. Pour preuve, un client (tu verra dans quoi je travaille en Septembre ^^), que je ne vois qu'une fois par trimestre, m'a demandé si j'allais bien car il me trouvait fatigué par rapport à d'habitude. J'avoue je n'en avais pas conscience, j'essai de tenir le cap pour soutenir un membre de ma famille malade.. du coup je m'épuise... par chance la remarque de ce monsieur n'est pas resté sans réactions et je me suis reprise en main (vive les compléments alimentaires et les fruits pleins de vitamines).
    Donc en effet, moi me maquiller pourquoi pas mais ça sera le teint et les yeux, rarement plus.
    Par contre, si ça a de l'importance pour certaines, regarde bien autour de toi, le rapport au maquillage est différent en fonctions es régions, là tu te dis de quoi qu'elle parle ????!!!!
    Sur La ville rose, je n'ai jamais eu de remarques lorsque j'étais pas maquillée, par contre,j'ai aidé une amie à déménager sur Nice, et là catastrophe. Jour de notre arrivée, nous installons tout dans l'appartement, puis nous allons faire des courses, c'est samedi soir et il faut bien mange, mais surtout aucune idée si il y a des magasins ouvert le dimanche.... nous allons dans un immense centre commercial, là (je crois que je t'en avais déjà parlé ^^), on se fait alpaguer chez Sephora par une conseillière qui c'est complètement offusquée u fait que nous ne soyons pas maquillées. Mais attention, pas dans l'objectif de nous vendre quelque chose. Juste que c'était anormal de sortir non apprêtée. Bah moi j'avoue après 6 heures de voiture en tant que conducteur, un déménagement...lorsque je vais faire les courses, je vais pas me faire un ravalement de façade...là bas j'ai appris à mes dépens que même pour aller acheter le pain il FAUT se maquiller....et sous entendu même pour la plage.... pfffff
    alors se maquiller oui, mais pas en mode corvée, ma peau rouge je ne l'aime pas, mais la cacher et l'étouffer sous du maquillage ne l'aidera pas à aller mieux bien au contraire.
    Voilà encore un lonnnnnnnnng commentaire et un avis certainement encore à part ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mon vrai âge ou celui qu'on me donne ? Car en ce moment, c'est un festival de mon côté, tout le monde veut me donner 25 ans (ce qui en vrai me fait bien plaisir !!!).

      Oh ce teasing de fou sur ton job, tu fais du suspense là !

      Pour revenir à nos brebis (j'en ai marre des boutons, un peu de variété que diable !), ta remarque est évidemment pertinente même si c'est très dur de classer les gens sur leurs seules régions car c'est le risque de faire de gros préjugés ! Mais bien sûr, il y a des petites différences, de la même manière qu'on ne fait pas comme les allemandes, les espagnoles, les italiennes... Et de la même manière, moi qui suis à Paris tous les jours mais souvent aussi dans des petits villages de campagne où est ma famille, je remarque aussi que ce n'est pas forcément la même chose (même si là encore, tout ça est évidemment à nuancer, ce n'est pas tout blanc d'un côté et tout noir de l'autre).

      Puis Nice, c'est une ville très spéciale en France, et effectivement à chaque fois que j'y vais, je trouve qu'il y a une ambiance un peu "m'as tu vu" mais c'est sûrement l'effet plage !!!

      Supprimer
  13. C'est marrant car j'ai eu cette réflexion très dernièrement ! Je bosse dans une grosse entreprise américaine où la grande majorité de mes collègues est masculine (je suis un peu toi dans l'autre sens, oui oui oui); je suis technicienne pour un fruit (so swag je sais) et même si j'alterne mes journées entre l'atelier et les RDVS clients, entourée à 80% de garçons donc, je me suis vite aperçue que le paraître était tout aussi important. Je n'ai pas particulièrement de problème de peau et si je n'aime pas sortir sans rien en hiver c'est parce que je trouve que j'ai mauvaise mine, qu'en général je tombe beaucoup malade (merci la clim) et donc me maquiller me semble aussi cohérent que de m'habiller; à savoir : être présentable. Prendre conscience que là, il aurait fallu faire un petit effort parce que, clairement meuf tu fais peur à voir. Le maquillage pour moi ne dissimule pas mais embellie un naturel ( trop profond ce que je dis je sais). Donc là en été je suis bronzée à donf, déjà que je suis mate clair de base (ouais je me la raconte un peu c'est vrai, c'est mal) et je ne mets quasiment plus rien ! Un petit coup d'anti cerne rapidos éventuellement, un petit coup sur boutons vraiment s'il y en a mais j'ai la chance que ce soit assez rare, et depuis deux jours je me passe même de mascara qui est pourtant mon basique de base, le truc sans lequel je sors vraiment rarement si ce n'est pour aller faire deux trois courses solo à Leclerc (et bim je fais un deux en une réponse :p). Donc voilà , en gros j'observe beaucoup mon attitude face au maquillage en ce moment. La conclusion : - EN hiver pour bosser : absolument , voir potes : probablement un minimum sauf si c'est ma mère ( maman je t'aime),
    aller à la boulangerie : rien à fiche j'y suis déjà aller en chaussons (bon mes chaussons sont des tongs mais quand tout de même !).
    - Et en été, en été fais ce qu'il te plait ! Une petite touche de couleur sur les lèvres et les pommettes , un petit vernis sympa histoire d'illuminer tout ça et roule ma poule!
    On est d'accord il reste le printemps et l'automne mais il faut toujours laisser un peu de mystère. C'est la base.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon déjà, merci pour ce commentaire qui m'a fait juste trop rire, je kiffe !

      Moi je trouve que d'un sens ou dans l'autre, on est de sacrés veinards car c'est cool de bosser dans une boîte ou tous tes collègues sont du sexe opposé, on est chouchouté ! Par contre, va falloir m'éclairer car je ne sais pas du tout ce que veut dire "technicienne pour un fruit", tu vas être un peu mon Chandler même si j'avoue que l'intitulé du poste envoie du bois !

      Lorsque je demandais à mes deux collègues qui ne conçoivent pas de sortir sans maquillage dans quelle condition elle pourrait éventuellement envisager une fracture à leur code (une entorse à leur règlement quoi !), elles m'ont justement répondu "l'été en vacances et si jamais j'avais de bonnes couleurs". Je propose donc qu'on déménage toutes et tous dans un pays de l'hémisphère sud pour arborer de jolies couleurs à l'année et libérer les femmes du maquillage lorsque celui ci n'est pas forcément une volonté quotidienne !

      Et nos mamans nous ont tellement vu dans tous les états qu'elles sont effectivement les mieux placées pour supporter notre vision au naturel :-) !!!

      Supprimer
    2. Je vote pour ! Je viens du sud et par tous les chemins j'y reviendrai! Hum pardon.

      Et bien en fait je bosse pour une boîte dont le logo n'est pas sans rappeler un certain fruit. Le fruit de la corruption pour l'un, de la science pour l'autre , moi je pense que dans une tarte ca fait un dessert plutôt pas mal et puis c'est tout.
      Tu as deviné n'est-ce pas ? Bing(o)! Je bosse pour une pomme j'avoue tout.

      Supprimer
    3. J'ai beau être une grosse pomme dans la vie, je vois très bien ! Je suis un gros client à vous (l'ordi, le phone, la borne musicale de mon salon...) donc je compte sur toi pour me faire profiter des avantages du comité d'entreprise !

      Supprimer
  14. Ah, moi j'appartiens à la catégorie "plutôt crever !" :)
    Cependant je suis plus modérée qu'avant, je peux faire plus light si je suis pressée ou si j'ai la flemme (sachant que light pour moi = 5 produits minimum)
    Je dis souvent que je me maquille davantage pour aller acheter des croquettes pour chat que certaines femmes pour aller à l’opéra... mais j'assume !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, "plutôt crever" c'est bien, car c'est tout en nuances et pas du tout exagéré, comme j'aime !

      5 produits pour le light ??? Alors j'ose la question : combien pour la totale (lu hors contexte, cette phrase est très sale !!) ?

      Supprimer
    2. LOL, en effet, cette phrase pourrait prêter à confusion...

      je ne compte pas forcement les produits, mais si j'ai le temps et l'inspiration, il peut m'arriver d'associer 2-3 fards à paupières, un eyeliner liquide et un crayon, de superposer 2 mascaras différents ou bien un blush crème et un blush poudre... ça dépend des jours et du résultat souhaité.
      J'adore me maquiller, en fait c'est mon moment préféré de la journée (avec les câlins à mon chat, qui se nomme d'ailleurs Shalimar :)

      Supprimer
    3. De toute façon, tu as raison : quand ton aime, on ne compte pas ! Ca va, Shalimar; ça claque pas mal pour un nom de chat. Disons en tout cas que c'est plus commode que si tu l'avais baptisé La Vie est Belle ou encore La Petite Robe Noire :-) !

      Supprimer
  15. Salut ! Le maquillage est pour moi un jeu donc, c'est rarement discret et clairement pas portable tous les jours et en toute occasion. Je suis donc plus souvent sans rien que maquillée :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et à l'inverse, tu as raison, je pense finalement qu'on remarquerait plus une fille maquillée avec quelque chose de très soutenu qu'une fille qui finalement ne s'est pas maquillée du tout !

      Supprimer
  16. la grogniasse7/8/15

    Je dirais que j'ai connu toutes les phases.
    Très jeune, je n'aurais pas pu envisager de sortir sans maquillage.
    Et puis la prépa est passée par là, et à choisir entre le sommeil et le mascara, j'ai pris le sommeil :)
    Quelques années après, j'ai recommencé à me maquiller pour me vieillir et assurer un peu plus de crédibilité au travail... je n'aurais pas envisagé d'aller bosser sans un teint bien travaillé et un regard assez soutenu. Et le bébé est arrivé. Là encore, entre le sommeil et l'art plastique, le choix a été vite fait. Aujourd'hui, je porte au quotidien une petite BB cream et un peu de mascara, et voilà!
    J'ai l'air bien plus jeune, mais bon... j'ai fait mes preuves!

    Si le rapport au maquillage (comme aux choix vestimentaires) a clairement à voir avec la confiance en soi, dans mon cas, le manque de sommeil a toujours été aussi un élément déclencheur pour me rendre compte qu'en fait, je n'ai peut-être pas besoin de tout ça (mais qu'est ce que c'est fun quand même!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous êtes plusieurs à dire que les choses évoluent avec l'âge, je pense que c'est une donnée que je n'ai pas abordé dans mon sujet mais qui a quand même son importance dans l'équation. Ca rejoint aussi un peu ce que je disais dans un autre billet récemment, à savoir qu'avec l'expérience, on apprend aussi plus facilement à s'accepter et j'imagine que du coup, cela vaut aussi un peu pour le maquillage, non ?

      En tout cas, je te comprends et se lever tôt pour se maquiller afin de masquer les traces de fatigue, il faut avouer que ce serait assez cocasse comme situation !

      Supprimer
  17. Boubinette7/8/15

    Coucou, effectivement c'est une question très intéressante ! (et cela ne m'étonne pas qu'elle engendre un débat houleux, lol). Hum.. Pour ma part il est vrai que je ne sors vraiment jamais sans avoir au moins maquillé mon teint donc je me retrouve dans une partie de ton article (où tu parles de la qualité de peau qui prime avant le vrai "make up", yeux, bouche..). Tout simplement car honnêtement ma peau n'est pas très belle, j'ai des traces d'acné et autres réjouissances. C'est avant tout pour me sentir bien et à l'aise que je le fais. Par contre je suis quasi sûre que si j'avais une belle peau, cela ne me dérangerait pas de sortir "sans rien". Ce qui m'interroge c'est qu'en effet, on fait malgré tout des petites différences selon les personnes fréquentées. Exemple: si un matin ma mère passe chez moi et que je suis "peau nue", cela ne me dérangera pas trop.. Mais bon, cela reste vraiment limité au cercle ultra restreint familial !! ;) (et encore, en fait cela se limite à ma mère et mon chéri) Après, j'ai toujours considéré le maquillage comme une façon de me faire plaisir à moi, de me sentir belle, plutôt que par rapport au regard des autres. (mais là peut-être que je me leurre un peu en disant cela? je ne sais pas) ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, j'adore lire tous vos commentaires car à chaque fois, cela prolonge le débat avec plein de réflexions auxquelles je n'avais pas pensé mais qui sont hyper pertinentes ! Merci d'ailleurs pour tous vos commentaires hyper argumentés !

      Content en tout cas de voir que je ne suis pas le seul à avoir remarqué ces différents degrés d'exigence qu'on s'impose selon les gens de notre entourage, ça me rassure ! Et encore une fois, je vois que la Maman revient, c'est vraiment la base élémentaire en fait !

      Supprimer
  18. Hello Teddy ! Pour ma part ça m'arrive de sortir sans le week end, notamment pour aller à ma superette en bas de chez moi ou pour aller à la salle de sport. Voir parfois en vacances....mais sinon le reste du temps je fais au moins le minimum : les yeux, sinon j'ai pas l'air réveillé ! Les rare fois où j'ai testé au travail j'ai eu le droit toute la journée à des "ça va?" "tu es malade?" "tu es toutes palottes, tu te sens pas bien"....bref relou quoi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, j'avoue que si c'est pour se prendre des remarques pendant 8 heures, mieux vaut encore prendre 10 minutes le matin pour éviter ça !

      A la plage et au sport, j'avoue que si il y a bien deux endroits où vous pouvez relâcher un peu l'effort, c'est bien là !

      Supprimer
  19. Question très intéressante qu'on s'est toutes posées une fois je pense.
    Pour ma part, je sors de chez moi très très rarement non maquillée. JE me retrouve exactement dans ta description : le plus important est d'avoir un teint présentable... ET des sourcils nickels : Oui j'ai une espèce d'obsession pour mes sourcils qui sont naturellement clairsemés et sans forme. Donc mon minimum make up c'est le teint + les sourcils.
    Mais je suis quand même capable de sortir le visage nu, seulement pour aller chercher le pain ou le courrier. Dès lors que je vais voir quelqu'un que je connais, mon maquillage quotidien est indispensable.
    Finalement, seul mon homme a l'habitude de me voir sans maquillage (et me trouve toujours jolie).

    C'est à la fois un plaisir car j'adore ce moment rien que pour moi où je m'embellit. Mais à force, c'est aussi devenu une contrainte car je sais pertinemment que, si je me pointe au boulot ou chez des amis sans maquillage, ils seront très surpris et me demanderons si tout va bien. J'ai donc moi même construit ma prison^^
    Mais pour l'instant je m'y sens très bien, donc tout va bien :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah décidément, ces sourcils, je sous-estime à chaque fois leur importance ! En tout cas, on a exactement la même réflexion et ce côté "prison dorée", c'est exactement ce paradoxe que je voulais pointer du doigt. Mais bon, tant qu'il reste une dimension plaisir dans le maquillage quotidien, c'est une prison qui reste encore confortable et c'est bien là l'essentiel !

      Et si un jour une marque invente un produit qui fait que tous les gens nous voient avec les yeux de l'amour, je te dis même le succès que ce serait !

      Supprimer
  20. Evelyne Thomas7/8/15

    Jusqu'à il y a peu de temps, j'étais absolument incapable de sortir sans avoir au moins une BB crème meme pour déposer une lettre à la poste en bas de la rue.
    Mais j'ai commencé à faire des UV et mine de rien, le teint est déjà naturellement bien plus unifié. En tout cas assez me concernant pour pouvoir me passer de produit teint. Et c'est fou ce que ça change la vie !
    Tu sais, cette sensation d'être hyper bonne h24.

    Du coup, j'ai fai l'impasse sur le fond de teint et j'attends patiemment mon cancer de la peau.

    Mais c'est mon choix.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. :-) sacré toi !

      J'avoue que tu parles moins fond de teint en ce moment ! Disons que tu n'en achètes plus que 2 par mois contre 4 :-) !

      Et même si je suis un fervent opposant aux UV, je vois que cela dope considérablement ton capital "confiance en soi" donc bon, puisque c'est fait en toutes connaissance de cause...

      Supprimer
  21. Salut Teddy !
    Merci pour cet article constructif ! Pour ma part je ne me maquille que très rarement le teint sauf de temps en temps, quand j'en ai besoin avec un fdt peu couvrant et idéalement naturel (mon préféré : dr. hauschka). Mon indispensable teint serait l'anti-cernes.
    Au minimum, je fais les cernes (mais c'est pas la mort si je n'en mets pas). Je ne me maquille pas systématiquement (chez moi, pour sortir, ou au boulot), mais j'essaye de le faire parce que c'est ainsi que je me sens un peu plus "présentable" (non pas que je ne me sente pas présentable lorsque je ne suis pas maquillée !), mais disons que pour moi, je considère que le maquillage permet d'avoir une version améliorée de soi-même ! Mais attention, ça dépend bien entendu les circonstances. Je suis allée en Birmanie pendant dix jours au mois de juillet et je me suis très peu maquillée, voire pas du tout. Pourtant je ne me suis pas sentie naze ou pas présentable ! Vu qu'il faisait une chaleur écrasante couplée à la saison des pluies, le peu de maquillage que je portais ne tenait absolument pas et dans ces circonstances, je me préférais de loin, au naturel !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ahhhh l'anticernes, il va falloir que je me penche sur le sujet car je n'en met jamais alors que je pense que cela ne pourrait que m'être profitable !

      Bref, cette parenthèse étant refermée, je vois que tu parles des vacances et là encore, c'est un truc qui revient souvent chez les filles qui se maquillent quotidiennement et en profite parfois pour relâcher la pression. Et j'imagine que sous 40 degrés + de l'humidité dingue, on n'a pas forcément envie de se lancer dans une estimation du degré de résistance à l'eau de son maquillage !

      Supprimer
  22. Anonyme7/8/15

    Moi, je ne me maquille jamais. (Pitié, ne me demandez pas pourquoi je traine sur ce blog du coup, ça fait un bail que je m'y suis abonnée et je ne me souviens absolument pas comment je suis tombée dessus.)
    J'ai porté du mascara tous les jours pendant mes années lycée, du crayon / eye-liner souvent, de l’anti-cerne un peu, du rouge à lèvre parfois, et même du fard à paupière, YOLO. Ma mère porte de l'eye-liner tous les jours, et des rouges à lèvre aux couleurs discrètes également, mais je ne l'ai jamais vue de ma vie avec du fond de teint ou quelque chose dans les sourcils, donc on sait où j'ai pêché ça. J'ai arrêté de me maquiller en terminal, premièrement parce que c'est tellement plus pratique de pouvoir se frotter les yeux, pleurer ou marcher sous la pluie sans avoir à s’inquiéter de ressembler à un panda, deuxièmement pour le gain de temps le matin et aussi le soir au démaquillage, troisièmement parce que mon amoureux de l'époque me préfèrerait sans (la chair est faible) et je suppose que c'était le déclic que j'avais besoin pour me rendre compte que j'étais mieux peau nue. Je n'ai jamais eu beaucoup d'acné et maintenant (j'ai presque 22 ans) je n'ai pratiquement jamais un seul bouton, donc j'ai de la chance de ce côté là ; j'ai des rougeurs mais sur les joues seulement et elles ne me dérangent pas, des tâches de rousseur que j'adore et que je ne veux SURTOUT PAS cacher. Le seul truc qui me complexe un peu, ce sont mes cernes, que je trouve assez voyants dans le genre bleu-violet, et vachement accentués par la structure de mon visage qui fait un creux donc une ombre à cette endroit là.
    Bref, tout ça pour en venir à ce que je voulais dire, moi, ce que je n'ose pas faire, c'est sortir maquillée, justement. Je n'oserais pas sortir avec du fond de teint par exemple. Je n'en ai jamais porté et j'aurais beaucoup trop peur qu'il soit super moche, qu'on ne voit que ça - mauvaise couleur, trop de produit, pas assez de produit, effet pot de vaseline ou au contraire effet sac de plâtre, que ça ait l'air passable dans ma salle de bain mais immonde au soleil sans que je ne puisse m'en rendre compte, etc. Et puis de toute façon, je n'envisage absolument pas d'en mettre quotidiennement, donc je me refuse à investir dans un flacon pour m'en servir deux fois par mois, surtout que trouver un bon fond de teint semble particulièrement compliqué et couteux. Ce qui m’intéresserait plus, ça serait de sortir avec de la couleur qui pète sur les yeux. (J'aime aussi, esthétiquement, les lèvres colorée mais franchement, c'est la sensation la plus désagréable et dégueulasse de la Terre que de porter du rouge à lèvre, à mon avis. Et puis je trouve que ça ne me va pas.) Pour le contexte ou je me sentirais de le faire, n'importe quelle situation où j'ai du temps devant moi avant pour me souvenir comment on utilise une brosse à mascara, où l'ambiance n'est pas trop "casual" et où mon apparence physique n'est pas un enjeu - par exemple, une après midi avec des potes. Mais c'est excessivement compliqué, parce que quand les gens sont habitués à voir quelqu'un sans maquillage, leur cerveau ne semble pas en mesure de traiter l'information quand cette personne décide de se faire un trait d'eye-liner. Je me prends des remarques, les très rares fois où je le fait, pas forcement méchantes, mais que je trouve épuisantes parce qu'elles sont répétées. Ne serait-ce que la réaction de surprise, comme si ce que j'avais fait (un trait noir autour des yeux et une application de mascara) était complètement incongru. Plus gênant, les gens qui pensent que : fille plus maquillée que d'habitude (donc pour moi maquillée tout court) = ELLE VEUT PECHO.
    ...

    RépondreSupprimer
  23. Anonyme7/8/15

    ...
    Heureusement ça ne m'est pas arrivé de la part de gens qui espéraient des faveurs sexuelles de ma part, seulement des membres de ma famille qui me soupçonnaient de me rendre à des rendez vous galants (expression tellement 2010's), mais ça me fait craindre ça puissance 1000 dans des contextes type études / boulot. (J'ajouterais purement gratuitement que ça ne me viens pas du tout à l'esprit de me maquiller si je veux draguer. Je fais attention à mes fringues et une jolie coiffure, mais ça me parait totalement incongru de me maquiller dans ce contexte (ou tout autre où je veux apparaitre sous mon meilleur jour) alors que je ne le fais jamais autrement.)
    Il faut mentionner enfin que quand on se maquille une fois tous les 3 mois grand maximum, on perd largement la main. Autant si quelqu'un fait une remarque négative sur ma tête non maquillée je peux me dire que c'est un connard qui m'attaque sur mon physique alors que je n'y peux absolument rien, autant si on me fait une remarque négative sur mon maquillage, c'est mon habilité technique / artistique / manuelle (faites votre choix) ainsi que mon "bon goût" qu'on critique, et ça j'ai beaucoup plus de mal à le gérer. Donc pour moi, ça génère beaucoup plus d'angoisse à propos de mon apparence de sortir maquillée que peau nue.
    Pour conclure, je pense que si on a une habitude en matière d'apparence physique, quelle qu'elle soit (aucun makeup, look de dragqueen même le dimanche matin, teint subtilement travaillé, fringues ultra stricts, jeans sales et odeur de bière, n'importe quoi), le regard des autres est toujours difficile si on en change soudain, que ce soit dans un sens ou dans l'autre. En gros, je pense qu'une partie de l'angoisse que je ressens à l'idée de sortir maquillée est exactement la même que l'angoisse qu'une femme qui se maquille tous les jours aurait à l'idée de sortir sans rien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et bien, quel commentaire ! Merci d'avoir pris le temps d'exprimer tout ça et cela d'autant plus que c'est un cas de figure que je n'avais effectivement pas du tout envisagé, la situation à l'envers finalement.

      Visiblement, tu te plais parfaitement comme ça (et bien d'accord avec toi, c'est trop dommage de vouloir cacher ses taches de rousseur) donc j'imagine que cela ne te gêne pas plus que ça au quotidien. Mais c'est vrai par contre que ce doit être un peu pénible lorsque justement tu aurais envie d'essayer des trucs pour t'amuser un peu, de devoir subir des réflexions. C'est vrai que spontanément, on ne peut pas jeter la pierre à tes amis car je pense que face à une femme qui ne se maquille pas plus que ça au quotidien, on aurait tous facilement tendance à lui demander si elle a un date (version 2015 du rendez-vous galant !) le jour où on la voit un peu plus apprêtée (ce qui maintenant que tu mets le doigt sur ce point est effectivement juste un raisonnement primaire très con). On fait parfois des raccourcis simplistes qui n'honorent pas toujours notre intelligence !

      Je ne sais pas si tu l'as déjà envisagé mais je me dis que cela pourrait être intéressant que tu t'offres une petite "formation" d'une heure avec un maquilleur professionnel. Moi je pars toujours du principe que dans la vie, on ne peut pas tout savoir et qu'il n'y a aucune honte à demander à apprendre. Souvent, les filles apprennent un peu à se maquiller en regardant leur maman mais c'est vrai que lorsque celle-ci est plutôt adepte du less is more en la matière, il peut y avoir des choses qu'on ne sait pas. Et encore plus comme tu le dis lorsqu'on ne s'entraine pas souvent et que du coup, on redoute un peu de faire les mauvais choix ou les mauvaise associations. Mais même en magasin, il suffit parfois de tomber sur une vendeuse compétente pour glaner quelques bons conseils. En parfumeries, on peut aussi assez facilement se faire maquiller gratuitement et découvrir par exemple quel type de fond de teint te conviendrait.

      Et ta conclusion est très juste et résume finalement un peu tout ce qu'on dit toutes et tous dans les commentaires, à savoir que dans un sens ou dans l'autre, on est finalement tous "prisonniers" de ce qu'on a imposé comme étant notre "norme" au monde extérieur.

      Encore merci pour ton commentaire !

      Supprimer
  24. A mon tour d'apporter mon avis à cette fameuse question qui, on le voit bien, est vraiment ressentie différemment d'une femme à l'autre dans les réponses !
    Pour commencer, j'ai fais un cap esthétique. Ca n'a l'air de rien mais en apprenant le rudiment du maquillage, tu ne ressens plus les choses pareilles après ! (C'est vrai, demande à une coiffeuse ou ex coiffeuse de sortir cheveux cracra et pas "coiffée!!).
    Secundo j'admire les copines quand je les vois "peau nue". Rien. Pas un coup de terre de soleil. Pas de trais de crayon. Pas meme une once de mascara. (Pour ma défense elles sont brunes ;) ).
    Je ne vais pas énumèrer ici les produits que j'utilise mais mon minimum à moi : anti cerne et mascara. Anti cernes car cernes et poches héréditaires, j'aurais l'air fatigué meme après 48h de sommeil. Et mascara car j'ai les cils blanc/blond et que c'est vrrrraiment très fade et le regard fait vide sans.
    Mais en fait, ce maquillage, c'est MOI. C'est pas une tartine de make up que je me colle, c'est juste le visage que je veux avoir. Comme quelqu'un qui se fait des piercings ou qui est tattoué. Le résultat est, qu'après ces "transformations/améliorations", la personne est ELLE. Comme une brune teinte en blonde. Bref. La seule chose pour laquelle les autres pourraient juger est que c'est "quotidien". Mais justement! Le make up est un jeu. Ce trait de liner violet, demain, je l'aurais plus :) Bref je pense que tu vois ou je veux en venir ! Il faut arrêter de prendre les femmes qui se maquillent au quotidien pour des """victimes""". Il n'est pas rare que le dimanche, quand je reste a la maison et que je ne verrais personne, je me maquille! Pour moi! Très léger, ou justement je tente des smocky! Bref. Ca peut être une passion, ça peut juste nous permettre d'être vraiment qui l'on veut !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je me doutais qu'il y aurait plein d'avis différents mais pas à ce point, il y a même pas mal de situations auxquelles je n'avais même pas pensé !

      Je ne sais pas si tu regardes à tout hasard la série How To Get Away with a Murderer (j'ai adoré) mais il y a une scène qui m'a interpellé. Au bout de quelques épisodes, et alors donc qu'on avait bien eu le temps de s'attacher à chaque personnage qu'on pensait bien connaitre, il y a une scène ou l'héroïne de la série se démaquille. Mais genre, pas le petit démaquillage car c'est à dire qu'on découvre à ce moment là qu'elle porte en fait une perruque et surtout son visage qui retrouve ce qu'il est originellement lorsqu'elle est en train de se passer ses cotons démaquillants (la scène dure assez longtemps en plus) n'est plus du tout du tout le même que celui qu'on voyait jusqu'alors (dans cette scène, elle vit des trucs qui la rendent un peu vulnérable et j'imagine que c'est ce qu'ils ont voulu exprimer). Tout ça pour dire quoi : qu'à ce moment, elle était effectivement plus que jamais "elle-même" mais à mes yeux, elle était plus une "autre femme" qu'autre chose. Donc oui, je comprends bien volontiers qu'une femme qui se maquille tous les jours, c'est cette version upgradée d'elle-même qui est finalement sa véritable image, ce "visage qu'elle veut avoir" comme tu le dis.

      Supprimer
  25. Je me suis maquillée assez tard ,à partir du moment ou j'ai commencé à mettre mon nez dedans ,c'était fini ,enfin je m'acceptais ,je me trouvais enfin belle ,alors non je ne me verrais plus sans maquillage ,mais en été ça reste toujours un peu plus light pour le teint,et les yeux (sans Fard à paupières) .
    J'ai l'impression qu'une personne qui ne prend plus l'habitude de se maquiller ,finit toujours par se laisser un peu aller ,alors non je ne veux avoir cette image .Travail ,à la maison et vacances pas vraiment de différence ,je reste toujours maquillée .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vois ce que tu veux dire dans ta dernière phrase et c'est vrai que parfois les gens ont tendance à associer "quelqu'un qui ne prend pas beaucoup de soin de son look" à une personne qui se laisse aller d'une manière plus globale. Les gens et leurs raccourcis, comme souvent !

      Supprimer
  26. AsianGirl10/8/15

    J'ai du mal à sortir sans maquiller mon teint car j'ai un grain de peau imparfait...
    Si je dois sortir juste pour faire des courses, je mets juste de la BB crème. Si je sors toute la journée, je poudre et je blushe en plus.
    Je ne me maquille les yeux que pour des soirées ou pour le travail (quand j'ai assez de temps le matin!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Béni soit l'inventeur de la BB cream car ce site a définitivement réussi à nous simplifier la vie ! Et c'est quand même plus simple d'être un mec, on a quand même moins de cas de conscience de ce genre !!

      Supprimer
  27. Je dirais que c'est particulièrement compliqué pour moi d'expliquer mon rapport au maquillage... Avant mes 25 ans je ne me maquillais pratiquement jamais sauf pour sortir en boite, si j'avais un rdv galant ou quand j'en avait envie (une fois toutes les 36 du mois). Je me trouvais bien comme ça, j'en avais pas BESOIN.
    Seulement, j'ai appris que je souffrais de rosacée (stade couperose) et mon homme m'a fait une remarque une fois (je devais aller sur son lieu de travail et il m'a dit quelque chose du style : "tu pourrais pas te maquiller pour aller voir mes collègues?"). Du coup, je me suis mise à me maquiller plus souvent. Pas tous les jours mais très régulièrement.
    Et bim! choc émotionnel suite à un décès dans ma famille, je suis passée au stade de la rosacée inflammatoire. Je vous laisse imaginer... rouge écarlate avec des pustules blanches sur l'entièreté de mon visage... J'ai bien cru faire une dépression. du coup, pour me sentir mieux et plus présentable surtout (pression sociale et travail face aux clients), je me suis maquillée tous les jours. J'avais honte de moi.
    Le traitement dermato a fait effet et je suis désormais moins rouge et je n'ai plus que mes imperfections dues aux hormones lol, et ça va un peu mieux. Je parviens à me montrer sans maquillage mais seulement dans certaines circonstances (quand je n'ai pas le choix et que ma peau doit "respirer") et face à certaines personnes.
    Mais tout ça a eu sur moi un effet un peu pervers, quand je fais quelque chose je le fais de façon trop passionnée. Du coup, quitte à être maquillée je voulais faire ça bien. J'ai commencé à regarder des tutos sur Youtube et à acheter plein de choses pour de bonnes et de moins bonnes raisons : pinceaux, fond de teint, poudre etc. J'ai accumulé une collection hallucinante en moins de 2 ans... franchement ça fait peur... j'ai développé une addiction et j'en suis complètement consciente... maintenant faut que je me soigne XD.
    Bref, ça vaut pas grand chose mais c'est mon expérience. En gros le plus souvent possible avec maquillage mais je me force à rester une ou 2 journées par semaine sans maquillage pour laisser ma peau un peu tranquille.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon, le bon côté des choses, c'est qu'on dit toujours que la prise de conscience d'un problème est le premier pas vers sa résolution donc tu es au moins sur le bon chemin ! Plus sérieusement, je comprends ce que tu dis lorsque tu parles de ces problèmes de peau et lorsque vraiment cela est handicapant au boulot ou dans n'importe quelle situation sociale, je suis le premier à dire qu'il faut miser sur le maquillage pour s'aider à se sentir bien dans sa peau (c'est le cas de le dire pour le coup). Et comme souvent, je note qu'il suffit d'une seule remarque d'une personne à qui l'on tient pour faire naître ou accroitre encore davantage un complexe, pas toujours évident à gérer pour la confiance en soi.

      Mais je trouve que tu as le bon compromis en réussissant à t'octroyer des journées sans maquillage. 2 par semaine, c'est déjà pas si anodin que ça.

      Supprimer
  28. J'ai toujours trouvé ce débats terriblement intéressant ^^

    Je fais partie de ces filles qui ont commencé le make up vers 15-16 ans et uniquement pour sqortir (dans mon cas, tout les trente six du moi) et je n'ai absolument jamais fait une seule année d'école avec du make up. C'est venu après!

    Je considère mon visage comme une toile vierge qu'il faut combler... enfin surtout mes yeux car je ne pose presque rien pour mon teint sauf une crème teintée hydratante+ ma creme de jour (paleskin = grosse galère pour trouver une teinte qui correcpond!) afin de flouter les imperfection les jours où je ressemble à une poubelle! Mon éclate totale ce sont les yeux et les lèvres! Et le nude c'est pas mon truc ;)

    Sinon je vis très bien ma vie sans make up, je me maquille pour le travail (ou pas) (je suis aide soignante à domicile), quand je suis chez moi (ou pas)... bref comme je l'entend. Pour ma part, les cosmétiques pourraient disparaitre de la surface de la terre ça ne me fait ni chaud ni froid. j'aurai juste l'impression qu'on ma pris mes acryliques ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, ah, j'aime bien ce sens de la nuance qu'on a toutes et tous lorsqu'on parle de nous ("les jours où je ressemble à une poubelle" !).

      Si les cosmétiques disparaissaient totalement ? Mais tu veux ma mort toi ! Non, plus sérieusement, je pense que je m'en remettrai aussi même si ça m'emmerderait quand même sacrément. Quand tu vois (je parle pour moi là) la différence entre le moment où tu vois ta tronche dans le miroir au saut du lit et lorsque tu jettes un dernier coup d'oeil avant de filer au bureau une fois bien préparé, tu te dis que c'est quand même une bonne invention cette affaire là !

      Et vive la peinture !!!

      Supprimer
  29. Je ne t'aurais certainement pas fait la même réponse il y a 7 ou 8 ans !
    Pendant de longues, très longues années, mon make up se résumait à du mascara : indispensable ! Khol et eyeliner régulièrement et un voile de poudre pour le fun parce que j'adore le geste. Parfois un coup de correcteur sur un bouton isolé et voila. C'était jamais sans mon mascara ! 1 minute d'application ça va... Sauf au petit matin pour aller à la boulangerie.
    Depuis quelques années et malgré mon âge à présent je ne sors presque plus de chez moi sans un léger fond de teint, la faute à une très vilaine acné hormonale qui a marqué mes joues :-(
    Donc je sors rarement (le rarement étant les jours ou je n'ai pas de boutons, juste les marques qui restent) sans au moins une BB crème appliquée rapido, (et sans mascara) oui même pour la boulangerie !
    Quant à venir travailler sans make up, c'est pas possible ! Ça a toujours été au minimum du mascara, maintenant j'ajoute un FAP ou khol ou liner, et donc le teint avec une couvrance moyenne voire légère les bonnes périodes pour unifier. Mon travail étant de recevoir/accompagner des personnes, je parle à des inconnus tous les jours, et je ne conçois pas de les recevoir sans être un minimum présentable, question de politesse. Ah oui et le rouge à lèvres aux couleurs très fortes c'est pour le weekend : la peur de devoir unifier, faire des retouches, que ça bave sur la tasse au boulot et que tout ça ne soit pas très clean quand je suis travail ! Au taf c'est souvent un baby lips (cherry me) ou un rouge à lèvres plus léger qui s'estompera en douceur, et souvent rien !
    Nous avons toutes tant à dire c'est passionnant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, comme toi, je trouve que c'est top car chaque commentaire expose une situation, une vision... à chaque fois différente. Et comme tu le dis, notre réponse d'aujourd'hui n'est en plus pas celle que l'on aurait fait il y a quelques années ou qu'on fera en 2020.

      J'avoue que lorsqu'on est dans un métier d'accueil ou de représentation quel qu'il soit, le maquillage peut aider à se sentir encore plus en confiance et à son avantage et c'est vrai que c'est quand même une sensation bien agréable.

      Et le rouge à lèvres sur la tasse, je crois que c'est un grand classique !!!

      Supprimer
  30. Un billet passionnant ! Du coup (c'est de ta faute), tu vas avoir de la lecture ! Me concernant, je ne sors pas sans maquillage, je ne peux juste pas, je me sens mal sinon. L'été par contre, j'arrive à faire très light ! Un peu de correcteur waterproof (utile pour la baignade), éventuellement une couche de mascara pour faire genre "je suis hyper réveillée et roule ma poule ! Quand je commence à bronzer, mon travail du teint est nettement plus court. Cet été j'étais en Andalousie, avec parfois 40°C (voire un peu plus). J'ai fait ultra soft parce que dans ces rares cas je supporte mal les couches de make-up, j'ai l'impression de dégouliner et ce n'est pas très agréable. C'était donc correcteur, poudre (pour éviter l'effet boule à facettes), mascara et le soir, si j'en avais envie, par pur plaisir et non pour être présentable, un rouge à lèvres bien flashy.
    Le reste du temps, je l'avoue, le travail du teint est hyper important pour moi ! Quand je suis pressée, je troque mon fond de teint contre une BB Crème, c'est un vrai gain de temps car ça se travaille hyper vite et j'aime utiliser celles avec une protection solaire, un bon combo (à quand le produit 10 en 1 ? ahahah !). Tout dépend aussi de mes journées. Journée relativement courte = BB Crème, journée longue = fond de teint et si j'ai le temps, base avant le FDT.
    J'utilise aussi forcément du correcteur / anti-cernes, du blush (et encore plus en hiver sinon j'ai l'air cadavérique et on me demande parfois si je suis malade... !), mon crayon à sourcils (oui oui oui, ça change vraiment le regard je trouve !) et de la poudre matifiante. Je rajoute du mascara et le reste c'est si j'ai l'envie et le temps.
    Le maquillage du teint reste pour moi une sorte de respect vis-à-vis de l'autre, je veux dire que j'ai envie de montrer le meilleur de moi, d'avoir l'air présentable, correcte, etc. Tout comme je ne vais pas en bosser en jogging (pourtant, je pourrais) mais je ne l'envisage pas parce que ça ne me met absolument pas en valeur. Je me maquille quand je sors de chez moi. Après, je rejoins totalement certains avis précédents, me maquiller me donne confiance en moi. J'ose plus, je me sens mieux dans ma peau et du coup, tout se passe bien. Aller chez un dermato sans make-up, je peux juste pas ! Quand je fais un peeling en institut, tu vas sans doute rire mais... soit je mets du correcteur sur les rougeurs après pour sortir dans la rue, soit on vient me chercher en voiture, je sors avec mes grosses lunettes de soleil et je saute dans la voiture en priant pour que personne ne me croise durant ce laps de temps ! J'ai une peau sensible et que "tout le monde" puisse me voir avec une peau hyper rouge, rien à faire, je préfère éviter. Faut dire qu'on est dans une société où l'apparence est plus que primordiale. Perso, pourtant, si je croise des personnes qui ne correspondent pas à la "norme", ça ne me dérange pas. Mais j'ai l'impression de devenir parano sans make up et que tout le monde me scrute.
    Toutes ces lignes ne valent que pour les grandes villes et surtout, pour Paris. Quand je vais en vacances dans la famille en province en pleine cambrousse, il m'arrive souvent de ne sortir qu'avec du correcteur, parce que les gens là-bas ne me regardent pas ou alors ils regardent ce qu'il y a à l'intérieur et n'attachent pas d'importance à mon enveloppe corporelle. Je sais que même si j'ai une irruption de spots, personne ne me dévisagera (mais ça me gênera donc coucou le Full Cover de MUFE). Plus le milieu est urbanisé, moins j'ai cette impression. C'est sans doute étrange, mais c'est presque comme si grande ville = plus tendance = tu DOIS être plus soigné. Et province = peu importe, on t'accepte comme tu es. Bon, ça fait un peu cliché, mais dans mon cas, c'est assez ce que je ressens.
    Allez, je crois que j'ai écrit un roman, je vais donc m'arrêter là !

    RépondreSupprimer

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails