19 octobre 2014

Ma chantilly pour le visage

 
Avant de vous parler plus en détails du produit que je voulais vous présenter en ce dimanche ensoleillé, un rapide mot quand même sur ce blog "nouvelle génération" (la dernière version datait du 1er novembre 2010, mon Dieu que ça passe vite) sur lequel j'aurais du indiquer "attention, peinture fraîche, faîtes attention avant d'entrer" ! Si vous faîtes partie des - nombreuses, je dois bien le confesser - personnes qui me "reprochaient" le fond noir qui apparemment vous décollait littéralement la rétine, vous allez pouvoir revivre puisque pour la première fois, cette Planète adopte un fond blanc. N'en déplaise à tous les opticiens de France à qui j'ai du ramener un sacré paquet de clients, cette planète sera dorénavant moins difficile à lire, indispensable de toute façon vue la longueur de certains de mes posts (pour mon côté très bavard en revanche, désolé mais j'ai bien peur qu'aucune mise à jour ne puisse y remédier !). Il me reste évidemment pas mal de petits changements à faire (bannière and co...) mais les travaux, c'est sur un blog comme dans un appart : je préfère procéder pièce par pièce sinon je ne m'en sors pas ! Bref, assez parlé de la forme, place au fond et à un produit que j'ai vraiment apprécié alors que j'ai pourtant bien failli passer à côté de lui...


Il y a quelques mois, une amie journaliste beauté m'a donné un petit sac de produits qu'elle avait mis de côté tout spécialement pour moi (merci encore si tu passes par là !). A l'intérieur, des cires et gels en tout genre (#mapassion), un sérum, des produits de rasage, un déodorant (vous pensez que je dois le prendre comme un message personnel ?!) et cette mousse nettoyante signée... Daniel Jouvance. Il aura donc fallu attendre mes 30 ans pour que j'essaye un produit de cette marque ! Et je dois bien confesser qu'il y a encore 3/4 ans, je n'aurais pas été très enthousiaste à l'idée de tester un de leurs soins, je trouvais la marque un peu "ringarde", en tout cas clairement ronronnante et aussi attirante que la perspective de devoir manger de la langue de boeuf. Mais j'avoue que depuis le petit lifting qu'elle s'est offert ces derniers mois, j'ai sérieusement revu ma position à son sujet. Le design est bien plus moderne, et surtout les produits sont plus fun comme l'était justement cette Mousse Écume Nettoyante qui se présente ni plus ni moins comme une mini-bombe de crème fouettée.


On l'utilise d'ailleurs exactement comme une mousse chantilly, à savoir qu'il faut bien secouer (le premier qui ajoute "parce que sinon la pulpe elle reste en bas" sort directement) avant d'appuyer sur le bouton pressoir d'où sort une mousse assez ferme. Oui, je sais que c'est paradoxal de parler d'une mousse ferme mais c'est pourtant bien le cas. Vous voyez quand vous achetez de la chantilly en grandes surfaces et que vous en mettez sur votre glace/crêpe/gaufre/yaourt - rayez les mentions inutiles - et que la mousse se tasse au bout de 10 secondes à peine ? Et bien là, c'est tout l'inverse, c'est plutôt comme la crème fouettée que vous allez avoir sur votre dessert au restaurant ou à la boulangerie, une vraie mousse bien généreuse et qui a de la tenue. Pas comme Nabila. Le truc pénible en revanche, c'est que comme la chantilly du frigo, il faut à chaque fois passer le bec sous un filet d'eau pour le rincer et le laisser propre jusqu'au lendemain (en tout cas, c'est ce que le maniaque que je suis préfère faire !).
 

Cette mousse généreuse est comme vous pouvez vous en doutez un pur plaisir à masser sur le visage mouillé, un véritable océan de douceur et je pèse littéralement mes mots. Ce que j'ai tout particulièrement apprécié, c'est que lorsqu'on procède à des mouvements circulaires pour nettoyer la peau, la mousse ne disparaît pas instantanément. On peut la "travailler" pendant presque une minute, ce qui est juste le temps qu'il faut pour me débarbouiller le matin donc c'est parfait ! En revanche, elle est justement tellement douce que, contrairement aux indications inscrites sur le flacon et qui préconisent de l'utiliser matin et soir, je ne m'en sers pour ma part que le matin. A ce moment, je considère que ma peau n'a pas besoin d'un énorme nettoyage sachant que je ne pense pas avoir un milliard de saletés qui viennent se coller sur ma tronche pendant mon sommeil (ou alors c'est qu'on me cache des choses). Dans ce rôle, cette mousse est parfaite. Mais le soir et après une journée dans la pollution parisienne, je préfère un nettoyant type gel, c'est sûrement psychologique mais c'est bien pour ça que je n'essaie même pas de lutter contre ce genre d'idées reçues inscrites au plus profond de mon inconscient !


Un rapide mot au passage sur son parfum car c'est quand même quelque chose d'important. J'avoue avoir un peu de mal à vous le décrire, sûrement parce que mon odorat n'est pas extraordinaire mais peut-être aussi parce qu'il s'agit simplement d'un parfum très discret. Vous savez sans doute que Daniel Jouvance est une marque marine, et je serais tenté de dire que cela se retrouve un peu dans cette mousse qui évoque un peu les embruns. En somme et vous l'aurez compris, c'est un produit que j'ai pris beaucoup de plaisir à utiliser et que je vous recommande donc sans réserve si vous êtes à la recherche d'un nettoyant visage aussi doux que ludique. Bien entendu, Daniel Jouvance étant une marque qui propose très régulièrement des soldes sur sa boutique en ligne, il faudrait être aussi bête qu'un candidat des Chtis de NRJ12 (ce qui avouons-le relèverait presque de la performance mondiale) pour l'acheter plein pot (12€). Zieutez plutôt les réductions s'il vous branche, il est d'ailleurs actuellement en "prix mini" sur le site où on peut se l'offrir pour 6€. C'est amusant d'ailleurs car en jetant un oeil sur les avis de consommatrices et dans les résultats d'étude évoqués par Daniel Jouvance, je me rends compte que c'est un produit qui pourrait aussi faire bureau (office, quoi) de... démaquillant ! Sur ce point, je me garderai bien de tout jugement mais si jamais l'une d'entre vous a eu l'occasion de l'essayer dans ce rôle, ça m'intéresse de savoir si ça vaut le détour ?


Commençant à vous connaitre un peu, j'imagine que le côté gourmand de cette chantilly pour le visage doit vous plaire ! Si vous aimez ce genre de produits, vous allez être servi(e) car pas mal de "douche chantilly" vont débarquer dans les prochaines semaines. Il y a déjà celles de Kneipp qu'on commence à trouver chez Monoprix, et bien sûr l'arrivée en France début 2015 de la marque Rituals dont je vous reparlerais d'ailleurs prochainement. Et sinon, pour satisfaire ma curiosité, est-ce que vous achetez vous des produits chez les marques classiques de vente par correspondance (VPC pour les intomes) comme Daniel Jouvance justement, ou encore Dr Pierre Ricaud, Fleurance Nature... ? Et si oui, y avez-vous fait de jolies découvertes ? Ou bien à l'inverse, est-ce que vous n'avez pas encore sauté le pas car vous avez l'impression - un peu comme moi pendant longtemps je dois bien l'avouer - qu'il s'agit de marques qui s'adressent à des personnes plutôt après 50 ans ?

13 octobre 2014

La cosmeto food ne fait plus recette...


Comme pour nos fringues, la mode en matière de cosmétique va et vient au fil des saisons. Et ce qui était encore tendance il y a quelques années en matière de soins semble aujourd'hui perdre du terrain (mais reviendra sûrement dans quelques années puisque tout n'est qu'un éternel recommencement !). Vu le titre de ce billet, vous comprenez que lorsque j'écris ces lignes, je pense évidemment à la grosse tendance de cosméto food qui a soufflé il y a quelques années. Vegetable(s) chez Sephora, Fruit Forever chez Nocibé : certains projets avaient commencé depuis quelques mois à se faire la malle, disparaissant discrètement des linéaires et de nos écrans radars par la même occasion... Mais ce phénomène s'est encore amplifié puisque j'ai remarqué que Sephora avait déréférencé Yes To (Cucumbers, Tomatoes...), que le groupe Nuxe avait revendu cet été sa marque Dr Renaud (preuve à priori qu'elle n'était guère plus stratégique pour eux mais ce qui sera sûrement au final une belle opportunité pour la marque de se redéployer) ou encore que Belle à Croquer allait aussi disparaître des grandes surfaces (snif, RIP petit masque à la guimauve que j'aimais tant).



Pas forcément évident d'expliquer pourquoi tous ces projets en sont là aujourd'hui mais on peut quand même se risquer à quelques hypothèses. Moi perso, je pense déjà que le fait que toutes ces marques n'étaient pas très green dans leur formule n'a pas forcément aider à la cohérence du discours. On met en avant des fruits, des légumes, la nature... mais si à côté du discours green, la formule est chimique à souhait, on marche sur le fil. Et puis aussi le prix, un peu élevé pour des produits à base de tomates et de concombres, des ingrédients somme toute très basiques et qui ne justifient pas facilement de vendre des produits à des tarifs trop élevés. D'ailleurs, parmi les dernières marques qui continuent de s'en sortir sur ce créneau, la plupart misent sur le mix marketing entre formules bio et petits prix, comme Pulpe de vie par exemple. Est-ce que la cosméto-food est pour autant condamnée à ne plus peupler notre salle de bains ? Évidemment que non, il faut juste qu'elle se remette un chouille en question ! J'ai d'ailleurs dégoté 3 projets qui arrivent à réinventer un peu l'exercice grâce à des concepts que j'ai personnellement trouvé pas mal ficelés.


ON MISE SUR PLUS D'EXOTISME


Mais attention, pas l'exotisme déjà vu 1000 fois comme la grenade, la mangue ou je ne sais quel autre fruit venu d'ailleurs... Pas question pour autant de miser sur un aliment certes évocateur de contrées lointaines mais qu'on ne connaîtrait pas par chez nous et qui du coup ne parlerait pas à notre imaginaire. Il y a quelques semaines, j'ai remarqué en allant faire mes courses deux produits Garnier que j'ai trouvé hyper attractif et dont l'ingrédient star est... le wasabi ! J'ai sniffé à l'intérieur du tube et je peux vous dire que ça sent vraiment le wasabi, une odeur hyper épicée que j'ai tout bonnement adoré. Malheureusement, la gamme (un gel nettoyant et un scrub visage tous les deux "ultra-purifiant" dixit la marque) est destinée aux peaux grasses à problèmes, ce qui n'est pas du tout du tout mon cas. J'ai presque envie de dire "malheureusement" tellement j'aurais eu envie de les utiliser mais je sais que trop la galère que c'est d'avoir une peau à problèmes pour me permettre ce genre de remarques débiles ! La couleur des soins à proprement parler est verte fluo (vous avez dit "colorants") mais du coup, ça leur donne le total look "wasabi". En somme, si j'étais ado aujourd'hui, c'est typiquement le genre de produits que j'aurais mis dans le caddie de ma mère ! Tiens, j'en profite pour vous faire voir le spot de pub asiatique que Garnier a fait pour cette gamme, avec un esprit samouraï en herbe très prononcé !




ON MISE SUR DES LÉGUMES OUBLIÉS


Est-il encore utile de vous parler du vieillissement de la population, celui qui fait que ma génération devra sûrement travailler jusqu'à 68 ans pour avoir, dans le meilleur des cas, à une petite retraite qui nous obligera à avoir une petite activité à côté pour pouvoir vivre décemment ! Bref, on attendant qu'on m'élise Président de la République (j'aurais le temps, c'est un truc qui m'intéresserait mais comme c'est un peu speed en ce moment de mon côté...), voyons un peu ce qu'on peut en tirer comme idée lumineuse. En l'occurrence, pourquoi ne pas s'adresser à ces femmes de 50, 60, 70, 80 ans avec une gamme qui surferait sur ces fameux légumes oubliés qui d'ailleurs sont de plus en plus trendy en ce moment sur les étals de nos primeurs ? Topinambour,  rutabaga, panais... rappelleraient des souvenirs à toutes ces femmes qui les ont sûrement connu dans leur prime jeunesse.

Les linéaires des magasins traditionnel étant de toute façon saturés, on pourrait même imaginer les vendre dans des jardineries (pas avec le terreau et l'engrais évidemment mais pourquoi pas dans un rayon valorisant et spécifique au rayon déco / art de vivre de ce genre de magasin) ! Pas question évidemment d'en faire des produits de luxe (on parle quand même de légumes on ne peut plus populaire) mais au contraire une petite marque ou gamme très accessible (c'est la crise au cas où vous ne l'auriez pas remarqué). Le groupe Léa Nature a justement eu la bonne idée de se lancer sur le créneau avec Pump Skin, une gamme de soins éclat de la peau à base de Potimarron ! Pour moi, l'idée est intéressante et mériterait d'être développée sur une gamme encore plus large mais malheureusement, et comme assez régulièrement chez Léa Nature, la réalisation graphique laisse un peu désirer et ne donne pas du tout du tout,envie (on ne met pas assez l'actif en avant et la typo utilisée devrait être interdite depuis 1994). Et comme de surcroit les produits sont vendus trop chers, entre 20 et 30 euros là où il ne faudrait pas dépasser 15 selon moi, c'est la totale. En somme, l'idée est là, il faut juste retravailler un peu l'exécution pour voir si oui ou non ça pourrait marcher.


ON MISE SUR LES RECETTES DU TERROIR


Pour finir, j'ai besoin de vous mettre un peu dans une ambiance particulière et vous invite pour cela à cliquer ICI pour lancer cette vidéo que l'on pourra laisser en fond sonore. C'est bon, vous êtes avec moi dans le sud de la France, allongé dans une chaise longue une citronnade à la main ? Alors on est parti pour la minute Jean-Pierre Pernault qui va me permettre de vous parler de la beauté de nos régions ! Car ce qu'on aime dans la cosméto food, c'est avant tout ses parfums presque toujours gourmands ! Et au rayon gourmandises cosmétiques, j'ai justement repéré pour vous cette nouvelle marque dont le simple nom évoque déjà le soleil : Coeur de cigale. Son concept est simple comme bonjour puisqu'il s'agit d'une marque de cosmétiques réunissant dans ses formules tous les ingrédients de la recette du célèbre calisson d'Aix-en-Provence ! De l'amande douce, du miel de lavande, du melon, de l'orange douce, de la fleur d'oranger... des ingrédients bio qui généralement régalent nos papilles mais qui cette fois vont faire le bonheur de l'épiderme ! Pour l'instant, la gamme est très  courte avec juste quelques références corps (lait corps, crème mains, gel douche) mais si vous êtes fan du parfum de calisson (et aussi de son goût car il y a un baume lèvres), vous savez ce qu'il vous reste à faire !

Voilà, vous savez-tout et il ne reste plus qu'à me donner votre avis sur le sujet. Est-ce que vous êtes toujours réceptifs/ves à la cosméto à base de fruits et légumes ou bien est-ce quelque chose qui vous attire peut-être un peu moins qu'il y a quelques mois/années ? Est-ce que vous allez regretter des marques comme Belle à Croquer ou Yes To ou bien finalement leur disparation ne vous fait ni chaud ni froid ? Et surtout, parmi ces nouveautés, est-ce qu'il  y a des choses qui vous parlent ? Le baume lèvres au calisson, franchement avouez, on le veux tous, non ? 

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails